LEXIQUE DE L’IMPRESSION 3D

A

ABS Acrylonitrile Butadiène Styrène :

Plastique à base de pétrole, L’ABS est plus résistant que le PLA, mais aussi plus difficile à travailler. Sensible aux variations de température, il est impératif de le travailler avec un plateau chauffant. En règle générale le plateau doit être réglé à 100° à défaut de  préconisations du fabricant

Arduino

Très répandue dans le petit monde de l’impression 3D, l’Arduino est une carte Open Source entièrement programmable. Elle est souvent utilisé dans des projets de développements d’imprimantes 3D notamment en tant que carte imprimante. Pour plus de précision rendez vous sur le site officiel

B

Blender

Logiciel de modélisation 3D libre et gratuit. extrêmement puissant, il permet de tout faire dans le domaine de la 3D de la CAO à l’animation. De prime abord il peut paraître complexe à prendre en main, mais de nombreux plugins (addons) permettent de faciliter grandement la tâche

BIOPRINTING

Le Bioprinting (ou Bio-impression) correspond à l’utilisation des imprimantes 3D dans le domaine médical. Au lieu d’utiliser un filament plastique, l’extruder est utilisé pour déposer des cellules souches mises en culture, toujours sous le procédé de dépôt couches par couches. C’est un domaine de l’impression 3D très porteur, qui suscite  de grands espoirs notamment pour la création d’organes artificiels ou de tissus humains à partir de cellules saines du « patient » ce qui limite considérablement le risque de rejet.

Brim

Aussi appelé rebord, cette fonction générée par le pilote permet une meilleure accroche plateau. Contrairement au Raft qui s’imprime sous le modèle 3D, le Brim est une succession de lignes autour de l’objet sur la première couche, un peu à la manière du rebord d’un chapeau. Ce type de support nécessite peu de matière et est très facile à retirer.

Buse

C’est la pièce en laiton vissée à l’extrémité de l’extruder . La buse d’extruder est considérée comme un consommable du fait qu’elle soit amovible, mais en utilisant des filaments de qualité, cette petite pièce à 5€ tiendra plusieurs millier d’impressions. Certains composites trop chauffés peuvent obstruer la buse , mais il est très facile de la déboucher avec une mèche du bon diamètre.

Il existe différent diamètre de buses qui n’ont une influence que sur l’épaisseur de coque ou shell. La résolution dépend du pas en « Z » ou épaisseur de couche.

C

CAO : Conception Assistée par Ordinateur

Cette contraction est très rependue pour désigner les logiciels de créations 3D (Blender, SolidWorks, Catia, Sketchup …), on peut retrouver cette notion sous le terme anglais CAD (Computed Aided Design)

Copperfill:

Filament pour imprimante 3D à base de PLA et poudre de cuivre développé par ColorFabb. Ce matériau spécial permet d’obtenir un objet imprimé en 3D avec un aspect cuivre.

CROWDFUNDING :

Le crowdfunding (litéralement: Financement par la Foule)est un système de financement participatif faisant appel à un grand nombre de personnes, que ce soit sous forme de dons ,d’intéressement au capital ou le plus souvent au US la prévente. De nombreux projets autour de la 3D ont été financés grâce à des campagnes de crowdfunding avec  sites comme Kickstarter , Ulule  ou KisskissBankbank pour la France.

Face aux rétrécissances de nombreux banquiers sur les projets novateurs, le financement participatif est un procédé de levé de fonds qui connait une croissance très importante et est un formidable outils pour tester une idée: si elle ne trouve pas son public, c’est peut être que la stratégie n’est pas bonne.

Creative Commons (CC)

Système de licence libre permettant de définir les conditions de partage d’une oeuvre, d’un logiciel… Plus d’infos sur le site creative commons

Curving

Effet de tuile qui peut se produire sur des pièces avec une large surface de contact avec le plateau. Le matériau se refroidissant plus vite sur les bords qu’au centre de la pièce, certain bords se décollent, faussant la géométrie du modèle 3D. Il est possible de corriger ce problème en réglant son accroche plateau ou avec un plateau chauffant

D

Dagoma

Fabriquant français d’imprimantes 3D en kit. Une solution pour s’initier à l’impression 3D sans se ruiner avec un produite de qualité: la discovery200

DIY Do It Yourself

Faites-le vous-mêmes. C’est un mouvement qui consiste à créer soi-même des objets, des machines…  et partager son expérience. Les adeptes du DIY se regroupent sous le nom de Makers. Le mouvement ne date pas d’hier, il se veut l’héritage des hippies des années 70. Un esprit non conformiste, la volonté de choisir ce que l’on consomme et non subir ce que peu imposer le marché.

Ce serait une erreur de réduire les Makers au simple concept Hippie. Aujourd’hui, le mouvement regroupe aussi bien des Geeks barbus que des ingénieurs ou des artistes, des jeunes , des femmes des retraités … L’idée est de se retrouver pour partager une expérience ou travailler à plusieurs sur le développement d’un projet

 

E

Extruder (verbe) :

Dans le domaine de la 3D, l’extrusion désigne la création d’une forme tridimensionnelle à partir d’un objet plan. En extrudant un carré sur une hauteur égale à son coté on obtient un cube. Ce terme s’utilise aussi bien dans le domaine du logiciel (en phase de modélisation) ou en impression; dans ce cas il désigne l’action de « faire sortir la matière »

Extruder (pièce) ou extrudeur

L’extruder est l’équivalent de la tête d’impression d’une imprimante classique. Sur une imprimante 3D par dépôt de fils fondus, c’est la pièce qui va chauffer votre filament afin de le mener à la température optimale pour son impression.

F

FabLab, Fabrication Laboratory :

C’est un atelier de fabrication communautaire, souvent sous forme associative, qui permet à un ensemble de personne de faire avancer la démocratisation de l’impression 3D. Que ce soit des étudiants, des designer, des bricoleurs, des informaticiens…on les appelle les Makers: tous échangent et collaborent avec les outil mis à disposition par les FabLabs.

Historiquement, le concept est né aux Etats Unis dans les ateliers du MIT. Le directeurs de l’établissement à laissé libre l’accès aux machines outils de l’école en dehors des heures de cours, pour que les étudiants puissent travailler en groupe sur des projets personnels. Cela à donné naissance à de nombreuses Startups et produit novateurs. Aujourd’hui encore, c’est le règlement intérieurs des labos du MIT qui est cessé définir la charte de fonctionnement des FabLabs, mais il faut reconnaitre que ce n’est malheureusement pas toujours le cas.

 

FDM,  Fused Deposition Modeling aussi nomme FFF, Fused Filament Fabrication :

C’est le procédé d’impression 3D par dépôt de filaments fondus. Certainement le mode d’impression 3D le plus répandus pour plusieurs raisons: le consommables est peu onéreux, la technologie est très simple et beaucoup de brevets sont tombés dans le domaine public. De ce fait, une multitude de startups ont sorties leurs propre modèle avec une stratégie commerciale bien répandue »toujours mieux pour toujours moins cher »

 

Fichier STL :

Format de fichier de modélisation 3D couramment utilisé pour l’impression 3D, il tient son nom de la Stéréolithographie, qui est le plus ancien procédé d’impression 3D. Bien que chaque pilote d’impression puisse lire plusieurs formats, le STL c’est très vite imposé comme un standard.Dans le fichier STL sont enregistrées toutes les données de votre modèle 3D permettant à votre imprimante de générer le G Code.

C’est le format que nous que nous proposons sur notre plateforme de partage pour garantir la plus grande compatibilité.

 

Filament :

Le filament 3D est le consommable de l’impression 3D de technologie FDM, c’est l’équivalent de la cartouche d’encre pour une imprimante classique.

Il existe 2 diamètres de filaments: 1.75 ou 3mm. Le diamètre n’influe pas sur la qualité de l’impression, il dépend juste du type d’extruder de votre imprimante.

G

G code:

C’est un langage machine qui permet  la transcription du fichier STL.

Le G code est une suite de commande pour les machine, il défini la température, l’allumage du ventilateur, la course de l’extruder sur les différents axes, les coordonnées des points clés …

Les plus experts pourront modifier ces lignes de codes, mais il n’est pas nécessaire d’avoir de telles connaissances pour utiliser une imprimante 3D. Ce code est généré automatiquement par le pilote de l’imprimante en fonction de vos réglages

H

HIPS, Hybrid Inorganic Polymer System:

Polymère anti-feu pouvant résister à des températures atteignant 1 200 °C. Souvent utilisé en tant que matériau de support (principalement pour les objets en ABS), il à comme propriété de se dissoudre dans du d-limonène.

I

Imprimante 3D :

L’imprimante 3D est la machine destinée à la fabrication de pièces en 3 dimensions. C’est un terme générique qui regroupe en fait plusieurs technologies bien distinctes comme les imprimantes FDM, SLS, SLA, MJM…

Quelle que soit la technologie le principe reste le même: une superposition de couches pour définir un modèle en 3 dimensions.

Infill :

C’est une fonction présente dans tous les pilotes d’impression, c’est le terme anglais pour définir le remplissage, cette valeur est exprimé en pourcentage de 0% pour un objet vide à 100% pour un objet plein . Cette donnée influe sur la solidité d’une pièces, mais il est extrêmement rare d’utiliser une valeur supérieur à 50%

J

K

L

Layer : couche

Il s’agit de la résolution d’impression d’une imprimante 3D. L’impression 3D se faisant par dépôt successif de couches de matière superposées, l’épaisseur de couche impacte directement la finesse de l’objet fini. C’est la précision du moteur de l’axe Z qui va déterminer l’épaisseur de couche de l’objet et par conséquent la finesse.

LMD (Laser Metal Deposition)

Procédé d’impression 3D consistant à déposer successivement des couches de métal, ce procédé est actuellement développé par Toshiba est devrait voir le jour fin 2017-début 2018

M

Maillage 3D

Ensemble de faces définissant un modèle 3D. En modélisation on conseille de créer un maillage avec le maximum de « quad » (composées de 4 vertices), lors de l’export au format STL pour votre slicer, le modèle sera automatiquement converti en « tri » (3 vertices)

Maker: « faiseur en français »

C’est le terme générique désignant les adeptes du DIY. Le Maker n’est pas un bricoleur du dimanche, c’est souvent un profil ingénieur qui aime aller au bout des choses et pour arriver à ses fins, travaille dans des groupes de co-working ou FabLabs.

MJM, MultiJet Modeling :

Développé par 3D Systems, le modelage à jets multiples permet des impressions 3D par couches de l’ordre de 16 microns grâce à plusieurs buses qui projettent des gouttelettes de résine ou de cire. Cette technologie se rapproche d’une imprimante traditionnelle à jet d’encre qui dépose de fines gouttes d’encre sur le papier.

N

O

Open Source :

Le terme de Open Sources signifie que tous les codes et données d’un logiciel ou matériels sont libres d’accès. Cela permet entre autre à l’utilisateur de modifier le produite pour l’adapter à ses besoin. Open source ne signifie pas forcément gratuit et à l’inverse gratuit ne signifie pas libre.

P

PLA (PolyLactic Acid)

Le PLA est un matériau plastique qui peut être produit par du sucre de canne, de la farine de maïs ou encore du tapioca. Il est par conséquent biodégradable.

Plateau d’impression :

il s’agit du support servant à accueillir une impression. C’est lui qui défini la surface imprimable par votre imprimante. Il existe plusieur types de plateaux chauffant ou non.

Un plateau chauffant est indispensable pour certains matériaux comme l’ABS par exemple qui est sensible aux variations de température, mais il peut être utile simplement pour assurer une bonne accroche de l’objet pendant son impression

PVA, Polyacétate de Vinyle:

Polymère synthétique principalement utilisé dans la fabrication de colles dites “colles blanches”. Il a pour particularité d’être translucide et est utilisé en impression 3D en matériau support (principalement avec les objets en PLA) du fait de sa capacité à se dissoudre dans l’eau chaude.

Q

Quad

Face formée par 4 vertices en modélisation 3D

R

Raft :

C’est un réglage disponible dans la majorité des pilote. Le « radeau » est une surface d’accroche générée par le logiciel, permettant d’améliorer l’accroche plateau pour certaine pièces délicates à imprimer. Le Raft fait partie des supports optionnels à retirer après impression.

RepRap :

RepRap , pour Réplication Rapide désigne à la fois une mouvance et un type d’imprimante. Développé sur base libre, le concept est de concevoir une imprimante capable d’imprimer ses propres pièces ou améliorations. L’intérêt est de pouvoir concevoir des modèles d’imprimantes (certes loin du « Plug & Play ») mais à moindre coût.

S

Scale

C’est le Legendre permettant le redimensionnement d’un objet 3D exprimé en % ou en valeur. Cette fonction est disponible dans la plupart des pilotes d’impression

Scanner 3D:

C’est le pendant 3D du scanner classique. Au lieu de générer une image, le scanner 3D génère un nuage de point ou un maillage 3D. Cet outil permet de numériser en 3 dimensions un objet à répliquer.

Shell

C’est la coque ou coquille. Ce terme présent sur tous les pilotes d’impression fait partie des réglages importants qui vont vous permettre de définir la rigidité de votre objet. La valeur la plus fine possible dépend du diamètre de votre buse. Bien que toutes les valeurs au dessus soit acceptée par la majorité des pilote, il est important de respecter une règle simple et logique pour une impression optimale: « la valeur de la coque doit être un multiple du diamètre de votre buse ». Si votre buse fait 0.5mm votre coque ou shell devra faire 0.5, 1, 1.5, 2 …

Pour une impression avec un filament transparent, il faut préférer une coque en une seule passe soit 1 fois le diamètre de buse.

Slicer

C’est le module du pilote qui va trancher le modèle 3D en strates de l’épaisseur de couche défini afin de générer le G code nécessaire à la l’impression en 3D

Stéréolithographie (ou SLA) :

C’est le premier procédé d’impression 3D développé en 1984. Le principe est de polymérisercune résine  photosensible à l’aide d’un laser ou lampe UV qui la durcit, couche par couche. Ce procédé offre une très bonne résolution, mais reste limitée en terme de volume. La stéréolithographie est surtout utilisée en mécanique de précision ou en joaillerie.

SLS (Selective Laser Sintering) –

Le SLS est une technique similaire à la stéréolithographie, mais une poudre est utilisée (au lieu d’un photopolymère liquide). Un laser puissant soude les grains de poudre ensemble et les agglomèrent aux couches précédentes par frittage. Une nouvelle couche de poudre est ensuite étalée et le processus recommence pour former un objet tridimensionnel.

Supports :

Les supports sont des ajouts de matières générés par le pilote d’impression permettant d’assurer une bonne impression des parties de l’objet n’ayant aucun contact avec le plateau. On parle alors de débord. Lorsque le débord à un angle supérieure à 45° il est nécessaire de générer un support. Pour les imprimantes équipées de 2 extrudeurs, il est possible de définir l’impression des support avec un matériau soluble afin de faciliter son retrait.

T

Thermoplastique :

Une matière thermoplastique désigne une matière qui se ramollit d’une façon répétée lorsqu’elle est chauffée au-dessus d’une certaine température, mais qui, au-dessous, redevient dure, c’est le cas de tous les plastiques qui rentrent dans la composition de filaments.

U

V

Vertice

Point permettant de définir une face: une quad est formé par 4 vertices; un tri est formé par 3 vertices et un ngone est un polygone formé par « n » vertices.

Volumic

Fabriquant français d’imprimantes 3D: gamme Stream

W

Woodfill:

Filament à base de PLA et Bois pour imprimante 3D

X

Y

Z

Zmorph

Fabriquant polonais d’imprimantes 3D multifonction. Grâce à un procédé de têtes interchangeables, Zmorph permet aux utilisateurs de transformer leur imprimante 3D en CNC, fraiseuse, découpe laser, gravure laser ….

Zortrax

Fabriquant polonais d’imprimantes 3D d’excellente facture avec une gamme de matériaux de haute qualité. Cette entreprise à sût imposer sa marque de fabrique avec son modèle phare: la M200.

 

Cédric
Passionné par le Design, je propose aujourd'hui mes fichiers 3D

Commentaires

Laisser un commentaire